Monstres et Merveilles

by Monstres et Merveilles

/
1.
2.
02:12
3.
02:14

credits

released 01 May 2010

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist
Track Name: La Machine à Trisomiques
Je suis content
Je crois avoir trouvé
Un moyen pour arrêter de chercher

Un être humain qui soit semblable à moi
Pour l'observer
Pour oublier

Attends-moi, reste ici
Le temps est si long sans toi
Attends-moi, reste ici
Je ne veux pas rêver seul

Deux êtres humains enfermés se regardent
Sans penser, sans bouger

Je cherche encore un sens à ma vie : toi

Attends-moi, reste ici
Le temps est si long sans toi
Attends-moi, reste ici
Je ne veux pas rêver seul
Track Name: L'Église
L'Église est vide
Je parle seul, encore

Des voix me parlent à travers le silence

Les gens ont peur de moi

Je les vois rire, mais ils ne me voient pas
Je suis dans l'église, assis les yeux fermés

Les gens ont peur de moi

Ils font semblant, mais ils ne comprennent pas
Personne ne sait ce que c'est d'être en moi

Les gens ont peur de moi

"- Mais je n’y suis pour rien! Ce n’est pas de ma faute!

- On connaît la chanson! On est tous innocents devant un tribunal!

- Qu’est-ce que tu en sais? Qu’est-ce que tu racontes? Qui es-tu, d’abord? Qui êtes-vous, tous? Rien que des criminels! Vous êtes peut-être fiers d’être des casseurs, des monte-en-l’air, des tricheurs… toutes choses que vous pourriez aussi bien ne pas faire, si vous aviez étudié ou si vous aviez du travail au lieu de tirer au flanc. Mais moi… est-ce que je peux faire autrement? Je porte en moi cette malédiction, cette brûlure, cette voix… ce supplice!

- Tu prétends être obligé d’assassiner?

- Quelque chose me pousse à errer par les rues. Je sens que quelqu’un me suit sans arrêt… c’est l’autre qui me poursuit! Sans bruit… mais je l’entends quand même. Et parfois, j’ai l’impression de me poursuivre moi-même. Je voudrais m’enfuir… mais je ne peux pas m’échapper! Cette force qui me pousse… je cours… je cours… par des rues sans fin… Je veux résister! Et je cours, entouré des fantômes des mères, des enfants… ils sont là. Ils se collent contre moi! Toujours… toujours! Et seulement quand je cède… alors tout s’évanouit autour de moi. Puis, je me trouve devant une affiche et je lis ce que j’ai fait. Je n’en crois pas mes yeux. C’était moi? Je ne me souviens de rien! Qui me croira? Qui sait ce que c’est d’être moi? Ces cris, ces hurlements… cette force qui me pousse ; je résiste, elle me pousse! Je résiste ; elle me pousse encore! Puis, cette voix stridente… je n’en peux plus de l’entendre! Au secours! Je n’en peux plus!"

M de Fritz Lang, extrait.
Track Name: Les Statues
Lève-toi
Les années ont passé et tu es toujours là
À faire semblant de ne pas comprendre

Tant d'années
Sans bouger
Quand ma vie sera finie je vais bouger

Souviens-toi
Des milliards d'êtres humains ont existé
Souviens-toi

Le centre-ville de l'univers est loin d'ici
Mais on est là, sur la terre

Tant de vies
Oubliées
Quand les Statues vont bouger je vais bouger